Porcelaine à Limoges

facade musée limoges

Il y a de cela quelques années, on m’avait expliqué qu’étymologiquement parlant…le verbe « limoger » signifiait « envoyer à Limoges ».

Celui qui m’a raconté cette histoire a sans doute oublier de l’introduire par le célèbre « il était une fois » car aujourd’hui  la ville des porcelaines est à quelques heures de Paris – modulo les bouchons de l’A6 quand même – et il y a même quelques vols fort commodes depuis Londres (avis aux amateurs)…

Et voilà donc que cette année que la route des vacances passe par Limoges.

 

Bien sûr, c’est surtout le travail du grès que j’apprécie habituellement. Mais à Limoges…, j’ai décidé de m’arrêter pour visiter, non pas les manufactures à la renommée internationale présentes ici (Bernardaud, Haviland etc.), mais le musée de la porcelaine (musée national Adrien Dubouché, du nom du collectionneur qui donna à la ville ce musée au 19ème siècle).

 

A la différence du musée de la céramique à Sèvres, il ne s’agit pas ici d’un site de production encore en activité.

La visite commence par un parcours pédagogique à la mise en scène aérée et esthétique sur la fabrication de la porcelaine depuis l’extraction de la terre jusqu’aux méthodes de décoration par décalcomanies utilisées de nos jours.

Une partie « ancienne » propose de riches collections qui retracent les différents styles à travers les modes des productions des manufactures de Limoges.

 

Une partie « ancienne » ?… ?!?

C’est à dire : …un espace aux airs un petit peu vieillot ? où les œuvres sont présentées dans des armoires en bois type « fac de pharmacie » ? Et là où les étiquettes descriptives ont été tapées à la machine à écrire ?

 

Et bien oui, c’est un peu tout cela à la fois.

 

Et cet espace vient de rejoindre définitivement l’histoire de l’institution : le musée est en rénovation pour 8 mois ! (le hasard a été gentil avec moi, je suis passée à Limoges le dernier jour avant la fermeture…)

Alors, rendez-vous au Printemps pour découvrir, magnifié, le nouvel espace, actuellement vide, qui s’élève sur 4 étages.

Peut -être trouvera-t-on là un récit historique de la saga de Limoges depuis la découverte de gisements de kaolin ?

 
 

 

Retrouvez nos céramiques japonaises gourmandes et utiles sur le site de Sucre Glace!

 

 

RSS
  1. J’ai fait une partie de mes études dans cette ville c’était sympa :-)

  2. Hé! super! je n’ai malheureusement pas eu le temps de visiter la ville…ce sera donc pour la prochaine fois!
    (c’était des études en rapport avec la porcelaine??)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Cette entrée a été publiée dans Beau, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.