Luciole (from Japan to Marseille)

devanture

 

D’habitude, ce sont plutôt les cigales qui m’offrent un voyage direct entre Marseille et Tokyo.

 

Oui, je suis nostalgique du crin-crin lancinant des cigales japonaises qui résonne  chaque été dans la touffeur de l’archipel nippon.  Je n’ai pas trouvé de séquence Youtube correcte à vous proposer mais je vous le dis (croyez-moi…) le chant de la cigale japonaise est en vérité spécifique aux espèces locales et ainsi tout à fait différent de celui de la cigale marseillaise.

 

L’accent me direz-vous.

 

Mais quand même, c’est étonnant, chaque fois que je vais dans le Sud de la France en été, je fais un détour par le Japon.

 

Et voilà que je m’éloigne du sujet puisque c’est de Luciole dont on parle ici et que, s’il s’agit bien d’une aventure voyageuse, c’est également une affaire de famille.

 

La mère, la fille et même la petite fille, m’a-t-on dit, ont contribué à créer ce lieu étonnant en plein coeur du très chic 1er arrondissement de Marseille.

 

Bien sûr, sans ostentation. Une richesse tout en retenue et en découvertes pas-à-pas, voilée de subtilité toute japonaise.

 

C’est donc au Japon qu’on arrive lorsqu’on franchit le pas de porte de Luciole.

 

 

L’ambiance feutrée et la diversité des thés proposés nous fait tout de suite sentir qu’on est ici dans une boutique sans concession : au kawaiisme, au bentoïsme – là, c’est un peu dommage tout de même- et que les seuls accessoires girly qui vont trouver leur place ici, ce sont de charmantes bobines de masking tapes élégamment présentées sur un panneau en  bois…

 

 

On a déjà vu plus tape-à-l’oeil.

 

Pourtant, Luciole recèle de véritables trésors qu’on va dénicher les uns après les autres en s’enfonçant toujours plus vers le fond de la boutique.

 

Après l’accueil réservé par l’univers du thé (il y a aussi quelques tasses et services à thé mais vous passez devant très vite en pensant « sucre glace », « sucre glace », d’accord?), donc,  après l’univers du thé viennent ceux des textiles.

 

 

Pas forcément enthousiasmée par l’offre de kimonos/yukata j’ai en revanche longuement admiré les tissus japonais soigneusement empilés et joliment présentés…

 

 

Heureusement, l’entrée est bien gardée par de gentils Tanukis en céramique, prêts à l’attaque!

 

(et puis aussi, je suis vraiment nulle en couture…)

 

 

Tout au fond, de jolis mobiles avec des antiquités donnent la touche « so chic » de la boutique.

 

 

Je vous mets celui-là car il m’a particulièrement plu : c’est un set à pique-nique antique. (non livré avec le mode d’emploi, je crois).

 

 

Le rayon « baguettes » propose des motifs variés et à des prix raisonnables pour du « made in Japan ». Mes favoris restent ces baguettes pour enfants, hyper pratiques pour les petits!

 

A noter, que je n’ai pas trouvé le modèle pour gaucher (mais bon, c’est pas grave, je les ai rapportées de Tokyo…).

 

So chic je vous dis!

 

Luciole, (page Facebook)

 

15 Rue Venture

 

13001 Marseille

 

téléphone 04 91 33 10 00

 

 

 

Pour tout savoir sur les cigales et écouter leurs chants de par le monde (Nouvelle Zélande, Grèce et Texas en l’occurrence), c’est sur Wikipedia que ça se passe.

 

On note au passage, l’absence d’un article dédié spécifiquement à la cigale japonaise dans notre encyclopédie 2.0 préférée : avis aux amateurs!

 

 

 

Retrouvez nos céramiques japonaises gourmandes et utiles sur le site de Sucre Glace!

 

 

 

 

RSS
  1. Pour les cigales japonaises, c’est là que ça se passe:

    http://homepage2.nifty.com/saisho/cicadasongaac_e.html

  2. Thanks a lot for sharing this with all of us you really know what you’re talking about! Bookmarked. Please also visit my site =). We could have a link exchange arrangement between us!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Cette entrée a été publiée dans Rencontre, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.