Les Mystérieuses cité d’or, la série culte est de retour!

Cites-d-or logo

 

Si vous aussi vous avez brimés dans votre enfance et que vous êtes partis en vacances le 1er Juillet 1984 sans avoir vu les derniers des 39 épisodes de la série culte « Les Mystérieuses Cités d’Or », rejoignez moi ici pour partir ensemble faire un tour au pays des Olmèques.

Les Mystérieuses cités d’or

 

Et pour y aller, vous êtes plutôt Solaris ou Grand Condor?

 

L’écriture de la série diffusée en France (récré A2) à partir du 28 Sept 1983 est une belle histoire de coproduction entre la France, le Japon et le Luxembourg (pour le financement plutôt…)

 

C’est au départ Jean Chalopin  qui propose à son ami de longue date Mitsuru Kaneko de mettre en oeuvre une coproduction autour d’un synopsis inspiré du roman The King’s Fifth de Scott O’Dell.

 

A la différence de ce qui se faisait auparavant (avant les années 80), il s’agit là d’un véritable travail collaboratif des équipes de part et d’autre dans chaque pays. Et non pas une sous-traitance de l’animation à la main d’oeuvre japonaise de l’époque…

 

Jean Chalopin envoie son ami Bernard Deyrièsau Japon pour travailler au plus près des équipes locales en charge de la réalisation opérationnelle. (retrouvez des extraits du story board avec les commentaires en japonais dans le bonus du coffret, disponible ici par exemple).

 

NHK(chaîne de télévision publique au Japon) co-produit avec la société luxembourgeoise RTL la série.

 

NHK est une chaîne à vocation éducative qui va contraindre, pour notre plus grand bonheur, le format de la série. La trame de l’histoire est pédagogique et le déroulement de l’histoire plutôt linéaire. Vous souvenez-vous qu’à la fin de chaque épisode, on retrouve un petit encart documentaire qui reprend un élément de l’histoire et le replace dans son contexte historique?

 

Par chance, la partie française de la réalisation a pu introduire quelques codes de science-fiction qui confèrent à la série toute son ambivalence entre rêve et réalité, tellement propre à l’enfance.

 

On imagine les séances de travail au Japon où les équipes venues des deux pays ne parlent la même langue, ne possèdent les mêmes codes et pourtant…plusieurs décennies après, la série reste un immense succès!

 

Le projet d’origine visait à développer dans la foulée des 39 premiers épisodes (une année scolaire), plusieurs autres cycles faisant voyager les enfants à travers les continents jusqu’à avoir retrouvé les fameuses 7 cités au grand complet.

 

Faute d’enthousiasme initial de la part des télévisions européennes (et américaines), la production s’est essoufflée après la premier cycle et il aura fallu attendre 30ans (oups!) pour que la suite des aventures d’Esteban, Zia et Tao voie le jour.

 

Cette fois, les problèmes de communication ont dû être plus difficiles à gérer que par le passé car les japonais ne sont plus de la partie et la réalisation est française. La saison 2 est diffusée sur Tfou le dimanche matin. Je n’ai pas encore visionné d’épisode de ce nouvel opus. Et vous?

 

A la faveur de la diffusion de ce deuxième cycle des Mystérieuses Cité d’Or, retrouvez actuellement le parcours spécial « Cités d’Or » actuellement au Musée Guimetet jusqu’au 27 Mai 2013

 

Vous pouvez par ailleurs  vous procurer l’intégrale des 39 épisodes du premier cycle,  ici. (click)

Et je vous le dis tout de suite, la magie opère encore parfaitement auprès de ceux qui ont 8ans aujourd’hui…

 

 

Retrouvez nos céramiques japonaises gourmandes et utiles sur le site de Sucre Glace !

 

RSS
  1. Toute mon enfance et le retour est plutôt bien fait!

  2. je n’ai encore eu l’occasion de voir les nouveaux épisodes. J’ai lu en revanche quelques commentaires qui avaient plutôt..déçus!
    il ne me reste plus qu’à une idée par moi même! ;-)

  3. Anime qui a bercé mon enfance :) par contre la suite comme beaucoup m’a déçu, mais elle plaira surement aux jeunes ^^

    ps : je suis celui qui à réalisé l’image (le rendu 3d du solaris).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Cette entrée a été publiée dans Ludique, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.