Kegawazoku, spectacle déjanté à la Maison de la Culture et du Japon à Paris.

spectacle théâtre japonais MCJP

 

La programmation de la Maison de la Culture et du Japon dans sa belle salle de spectacle en sous-sol est éclectique.

 

Et cette fois, c’est bel et bien une représentation théâtrale très peu conventionnelle qui est à l’affiche les 2 et 3 Novembre 2012.

 

Une compagnie de théâtre exclusivement féminine s’inspire d’une forme de théâtre toute japonaise pour venir se produire, en primauté mondiale (hors Japon), à Paris.

 

En réponse au théâtre populaire traditionnel (Kabuki) qui n’emploie que des hommes pour jouer l’ensemble des rôles, un théâtre 100% féminin et populaire s’est développé au Japon depuis  environ un siècle.

 

Je me souviens dans le métro de Tokyo des affiches , d’une ringardise assumée, pour ces spectacles sans doute animés et haut en couleurs.

 

N’ayant pas saisi l’occasion d’aller découvrir cette branche du théâtre loufouque au Japon, voici que m’est donnée l’occasion, quasi-inespérée, d’aller le découvrir à deux pas de chez moi.

 

C’est grâce à TV France Japon que j’ai eu le plaisir de pouvoir obtenir une place en remportant un tirage au sort! Je tiens ici à les remercier.

 

Me voilà donc parmi un public hautement averti ce vendredi 2 Novembre pour prendre connaissance du spectacle appelé Kegawazoku.

 

Le ton est donné par la scénographie : on rencontre une succession de personnages  à la recherche d’un trésor perdu dans les décombres de ce qu’on découvre être un asile psychiatrique…

 

Pas de mélodrame pour autant même si la toile de fond place évidemment l’action dans le Japon de la fragilité.

 

Le ton est décrit comme « vulgaire » par son auteure elle-même et joue la transgression. On croise une prostituée, une nonne aux moeurs pas très catholiques, des yakuzas au féminin et au langage fleuri.

 

L’ensemble des dialogues est traduit et la pièce a été spécialement adaptée pour renvoyer de temps en temps des clins d’oeil à l’auditoire spécifiquement français et nous faire ainsi partager l’univers, un peu abscons, de cette joyeuse bande.

 

La salle est comble et le public semble interloqué.

 

Par la trame et le ton, on mesure l’ampleur du coup de théâtre que représente la programmation de cette étrange pièce dans cet endroit parfois conventionnel qu’est la Maison de la Culture et du Japon à Paris.

 

Comme quoi, l’élitisme se décline à différents degrés.

 

Une seconde et dernière représentation a lieu , ce soir le 3 novembre 2012.

 

La troupe part ensuite en tournée.

 

 

 

Maison de la Culture et du Japon à Paris

 

101 Bis Quai Branly, 75015 Paris (au pied de la Tour Eiffel)

 

réser­va­tion -sait-on jamais, il reste peut être des places-  au 01 44 37 95 95

 

Pour information, l’auditorium du Musée Guimetpropose également une programmation artistique … éclectique.

 

 

 

Retrouvez nos céramiques japonaises gourmandes et utiles sur le site de Sucre Glace!

 

 

 

 

RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Cette entrée a été publiée dans Beau, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.